Menu

February 25, 2021

Commentaires et propositions pour le Comité Scientifique de l’Observatoire de la Finance Durable

Downloads
Share

Finance for Tomorrow et les fédérations de la place financière française ont récemment lancé un Observatoire de la Finance Durable afin de renforcer la transparence de leurs pratiques en matière de durabilité. Cet Observatoire a été développé dans le cadre du projet Finance Climact, financé par la Commission Européenne, dont 2 Degrees Investing Initiative (2DII) est partie prenante.

Dans ce contexte, 2DII et l’Ademe (l’agence publique française en charge de la transition écologique) ont passé en revue les informations présentées sur le site internet de l’Observatoire et ont formulé des recommandations en conséquence. Elles visent à renforcer la qualité de l’information publiée afin de faire de l’Observatoire un accélérateur de la mobilisation des institutions financières dans la transition écologique.

Les recommandations formulées par 2DII et l’Ademe se concentrent sur trois aspects :

  • Les données sectorielles (indicateurs synthéthiques et agrégés relatifs à la durabilité des financements des acteurs financiers) fournies sur le site de l’Observatoire doivent être clarifiées et rendues plus exhaustives. Le site de l’Observatoire n’inclut pas encore d’indicateurs agrégés relatifs à l’alignement des financements des institutions financières françaises avec les objectifs climatiques nationaux et internationaux. L’information présentée sur le site et relative aux investissements durables doit également être mise en perspective de celle concernant les financements totaux des institutions financières. Enfin, un effort de clarté et de didactique doit être opéré afin de faciliter la compréhension de l’information fournie par le grand public.
  • L’Observatoire gagnerait à renforcer la présentation des engagements individuels d’acteurs financiers ainsi qu’à publier un suivi régulier de leur tenue. L’information présentement divulguée ne permet pas d’évaluer la crédibilité et l’ambition des engagements. Une présentation des engagements sur la base d’une méthode SMART (Specific, Measurable, Ambitious, Relevant and Time-bound) permettrait de répondre à ces exigences. Une information plus claire relative aux objectifs de durabilité auxquels un engagement contribue (changement climatique, inégalités, emploi…) est également necessaire. Enfin, l’Observatoire pourrait classifier les engagements relatifs aux changements climatiques selon qu’ils concernent l’entité dans son périmètre strict (scopes 1 et 2) ou ses émissions indirectes (scope 3), dont la réduction a un impact bien plus conséquent que la limitation des premières.
  • Le lien entre engagements, réalisations et contributions à la baisse des émissions de gaz à effet de serre doit être explicité. L’impact sur la baisse des émissions de gaz à effet de serre dans l’économie réelle des engagements relatifs au climat doit être mis en exergue. De plus, l’Observatoire devrait permettre d’appréhender les efforts effectués par les institutions financières par le biais de leurs engagements, ce qui n’est pas aujourd’hui possible. Enfin, l’Observatoire, par la quantité et la variété des informations qu’il réunit, peut être utilisé pour renforcer l’incitation des institutions financières à mettre en œuvre des actions collectives (engagement, dialogue…) visant à encourager les entreprises en portefeuille à décarboner leurs actifs de production.

2DII et l’Ademe soulignent également que les ressources du projet Finance ClimAct sont à la disposition de l’Observatoire et des fédérations :

  • La méthodologie PACTA, développée par 2DII et mobilisée dans le cadre du projet, peut être utilisée pour fournir une mesure de l’alignement agrégé de la Place financière avec différents scénarios climat. L’outil produit également des indicateurs pouvant renforcer la partie « Données sectorielles de la finance » de l’Observatoire.
  • Les membres du projet Finance ClimAct peuvent être mis à contribution pour renforcer la nomenclature utilisée pour la classification des engagements.
  • Les fédérations et l’Observatoire peuvent bénéficier des outils développés par les membres de Finance ClimAct qui permettent le suivi des réalisations et contributions aux baisses d’émissions de gaz à effet de serre des engagements relatifs au dérèglement climatique :
    • La méthodologie Act, développée par l’Ademe, qui permet l’évaluation des stratégies climat des entreprises.
    • Le Climate Action Guide, une plateforme présentant aux investisseurs des informations pertinentes pour le choix d’actions climat à fort potentiel d’impact dans l’économie réelle.
    • Le Climate Action Template, qui permet d’enregistrer les différentes actions climat mises en œuvre par les institutions financières, facilitant le reporting sur ces actions et le suivi de leur efficacité.
    • Le Climate Action Tracker, qui sera finalisé en 2022, permettra de suivre la mise en œuvre des actions d’une institutions financière et les changements qu’ils entraînent dans l’économie réelle.

Accédez aux recommandations complètes ici.

Downloads
Share